Création Franche à Bègles

 

En 2005, Vanina Desanges réalisait , avec l'aide d'Empreintes et Arts, une donation d'une centaine d'oeuvres au Musée de la Création Franche à Bègles (en Gironde). Le musée a puisé dans son fonds pour une exposition consacrée à son travail. L'exposition ouverte le 2 avril se poursuit jusqu'au 9 mai 2010.

 

 

 

Vanina des anges ? Ça reste à voir

 

Ou bien les anges ont bien changé par rapport à leur représentation dans les ouvrages de culte. Parce que les peintures de Vanina, elles ne paraissent pas vraiment provenir en direct du paradis convenu. Elles ont en particulier une énergie sauvage qui n'évoque pas la tendre douceur asexuée des porteurs de clémence répondant aux appels au secours des âmes en souffrance. Les personnes quelle campe n'auraient que faire de ce genre d'interventions hors la condition humaine qu'elles incarnent avec une agressivité courageuse inspirée par la force primitive de vie qui prévaut chez les êtres portés à s'imposer malgré des vicissitudes qui seraient pour d'autres rédhibitoires.

Dans cette situation critique connue par nombre d'individus, sinon par tous à des degrés divers, la capacité créatrice intervient comme une forme de résilience spirituellement programmée par l'inconscient en quête d'une autre vérité que celle a priori socialement affectée à qui n'obéit pas aux concepts de la société clonée en catégories intellectuellement définies.Vanina est un exemple flagrant de cette résistance active aux principes une fois posés et de sa volonté de vivre en direct sans autorisation délivrée par procuration émanant des instances suprêmes à géométrie variable, dont elle ne tient strictement aucun compte dans ses propres conceptions d'une existence riche en révélations d'un ailleurs qu'elle se donne licence de fréquenter assidument.Les représentations qu'elle nous offre de la nature humaine ne s'inscrivent certes pas dans la suite considérée comme logique de l'aventure artistique en continu supposée devoir progresser pas à pas vers son meilleur à venir. La soi-disant avant-garde contemporaine convoquée par les autorités artistiques en place ne se reconnaît évidemment pas dans les oeuvres de ces personnes qui, foin des installations, des performances et autres billevesées sensationnelles, expriment dans le secret du geste spontané, une intériorité immémoriale surgissant de la profondeur de l'être face au contexte de la contemporanéité existentielle du présent dans lequel elles affirment leur démarche personnelle. Une liberté revendiquée par qui s'avère capable d'ignorer ainsi les consignes de pseudo novation studieusement observée par les artistes admis à la cour des miracles de bon aloi, sans dérangement des valeurs établies.C'est en cela que les productions de Vanina Desanges sortent de l'ordinaire préconçu dans un univers aseptisé auquel elle ne saurait apporter aucune participation. Sa peinture est la constante manifestation d'une expression de soi sans concessions d'aucune sorte. Elle dit vrai. Comme son patronyme, toutes réflexions faites. Desanges, oui. Mais d'outre monde. D'un paradis d'avant le péché originel, d'avant la mode, les clichés, la beauté de commande, Adam et la pomme. avec Eve et la vérité originelle. Desanges metteuse au monde, hors les convenances, dans le parfait mépris des canons de convenance. L'émotion est son royaume.

 

Gérard Sendrey-Musée de la Création Franche

 

 

 

 

© 2015 crée par Sandre Wambeke

Empreintes et Arts - 8 rue Laplace Paris 5

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean